Adage

Avec ses vêtements ondoyants et nacrés,
même quand elle marche on croirait qu’elle danse.

— Charles Baudelaire

Ce projet photographique a été conçu pour illustrer une nouvelle littéraire de la collection Nouvelle Illustrée.

Pas de biche
Pas de biche

Il part d’une promenade sous un ciel gris de Payne, la mer et le ciel semblaient se confondre, la mer ressemblait à un lac en altitude, paisible, apportant dans son chant silencieux une envie de lenteur. Sur l’eau, des algues, des piquets de bois, des balises de parcs à huîtres posaient dans une combinaison harmonieuse. J’ai fait quelques clichés et plus tard lorsque je les ai regardés sur mon écran, la danse s’est révélée — l’adage (le mot, emprunté à l’italien adagio parle de mouvements liés, inspirant la douceur, le fondu), j’ai suivi du regard leurs arabesques, leurs pas de deux et leurs portés et j’ai commencé à entendre la musique.

Ces photos illustrent le passage d’un roman commencé au cours de l’été 2016, une histoire qui paraîtra prochainement en ligne sous forme de eBook, de livre Papier et de livre d’artiste. (Jamais deux sans Trois ♫♪♫)

Vos danses sont le gouffre effrayant de mes songes
Et je tombe et ma chute éternise ma vie,
L’espace sous vos pieds est de plus en plus vaste,
Merveilles, vous dansez sur les sources du ciel.
— Paul Eluard

Ce diaporama nécessite JavaScript.

+ Voir la vidéo « Six dances »- 1997- Kylián Jirí sur les compositions de Mozart
Variation joyeusement balancée dans les tours et les détours de l’adage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s