Dans l’art de la nouvelle le dosage est toujours en faveur de l’absence, comme si, pareil au potier qui fait son vase avec du vide qu’il entoure d’argile, le nouvelliste faisait sa nouvelle avec du non-dit en plaquant quelques mots par-dessus.

Annie Saumont