En passant

Joli mois de mai

Écrire quelques pages, les semer... Admirer la beauté et la senteur du muguet

Ô doux printemps, ta jeune épouse,
En souriant à tes amours,
Pour tes pieds nus sur la pelouse
Tisse un vert tapis de velours.

— Robert Dutertre, le mois de mai

Plat du jour :

Écrire quelques pages, les semer…
Lorsqu’Éole a, dans leur caverne,
Renfermé les tristes autans

lori-preuch

Admirer la beauté et la senteur du muguet
Le muguet au bord des fontaines
Agite ses petits grelots 

escargot-de-mai

Flotter sans soucis sur un jour — entre-deux —
le rêveur qui se promène
Entend parfois le chalumeau
Qui fait, dans un pauvre domaine,
Danser les filles du hameau.

barque

S’évader entre les lignes…
Au sein des forêts reverdies
Les nids de mousse et de duvet
Se remplissent de mélodies
Comme Cimarose en rêvait.

Springtime

Joli mois de mai !
mai

Extraits du poème de Robert Dutertre, le mois de mai.

0 comments on “Joli mois de mai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :