Catégories
Dialogue photo/texte

J’ai regardé le jour se parer de nuit…

[…] j’ai vu évoluer les sublimes dégradés du soleil en son déclin…

J’ai regardé le jour se parer de nuit, j’ai vu évoluer les sublimes dégradés du soleil en son déclin, l’orangé sanguin virant imperceptiblement au bleu glacier sur le tranchant de l’horizon, j’ai écouté la mer réclamer inlassablement le silence : chut, chut, chut.

— William Boyd