Dialogue photo/texte

Beauté, Joyau-tout-en-or…

Ma mère me laissait partir, après m’avoir nommée « Beauté, Joyau-tout-en-or »

Ma mère me laissait partir, après m’avoir nommée « Beauté, Joyau-tout-en-or » ; elle regardait courir et décroître sur la pente son œuvre, « son chef-d’œuvre », disait-elle. J’étais peut-être jolie ; ma mère et mes portraits de ce temps-là ne sont pas toujours d’accord… Je l’étais à cause de mon âge et du lever du jour, à cause des yeux bleus assombris par la verdure, des cheveux blonds qui ne seraient lissés qu’à mon retour, et de ma supériorité d’enfant éveillé sur les autres enfants endormis.

— Colette, Sido 1930

Photographies ©Marie an Avel, Capucine au bord de l'été

À propos Marie an avel

Auteure indépendante. Je publie des livres numériques et papiers, des livres d'artiste, des livres illustrés en couleur, en noir et blanc, avec des dessins ou avec des photos.