La littérature, pour quoi faire ?

écrivainLa littérature déconcerte, dérange, déroute, dépayse plus que les discours philosophique, sociologique ou psychologique, parce qu’elle fait appel aux émotions et à l’empathie. Ainsi parcourt-elle des régions de l’expérience que les autres discours négligent, mais que la fiction reconnaît dans leur détail.

Extrait de « La littérature, pour quoi faire ? » – Leçon inaugurale prononcée le jeudi 30 novembre 2006 par Antoine Compagnon


Si vous avez envie d’aller plus loin dans la lecture :
http://amzn.eu/da1ku7m

ÉCRIRE – LIRE ;
DONNER – RECEVOIR ;
IMAGINER – VIVRE ;
suivre le fil, ce lien invisible, magique…

lectrice

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s