Edition

La littérature, pour quoi faire ?

La littérature déconcerte, dérange, déroute, dépayse plus que les discours philosophique

écrivainLa littérature déconcerte, dérange, déroute, dépayse plus que les discours philosophique, sociologique ou psychologique, parce qu’elle fait appel aux émotions et à l’empathie. Ainsi parcourt-elle des régions de l’expérience que les autres discours négligent, mais que la fiction reconnaît dans leur détail.

Extrait de « La littérature, pour quoi faire ? » – Leçon inaugurale prononcée le jeudi 30 novembre 2006 par Antoine Compagnon


Si vous avez envie d’aller plus loin dans la lecture :
http://amzn.eu/da1ku7m

ÉCRIRE – LIRE ;
DONNER – RECEVOIR ;
IMAGINER – VIVRE ;
suivre le fil, ce lien invisible, magique…

lectrice

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

0 comments on “La littérature, pour quoi faire ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s