Catégories
En passant

Je suis pauvre mais libre

Pauvre livre dans une société analphabète où il n’est pas nécessaire de lire pour faire de l’argent, comme on dit faire dans sa culotte. Car de surcroit on a peur de ne pas avoir assez d’argent !

ManifestePauvre livre dans une société analphabète où il n’est pas nécessaire de lire pour faire de l’argent, comme on dit faire dans sa culotte. Car de surcroit on a peur de ne pas avoir assez d’argent !
Pauvre livre que l’on jette dans la fosse au pilon au mépris du papier, de l’encre, des mots, des histoires, de la poésie, de la pensée, du savoir !
Car le livre doit véhiculer du savoir afin que la connaissance qu’en tire l’individu le rende plus épanoui et plus libre. Le livre pauvre c’est l’accès à la créativité pour le plus grand nombre :
c’est la vraie démocratie qui échappe au pouvoir de l’argent.

— André-Pierre Arnal

Extrait du livre « Les très riches heures du livre pauvre » – Daniel Leuwers

1 réponse sur « Je suis pauvre mais libre »

Résister pour ne pas disparaître ! Je suis entièrement d’accord avec Jean-Michel Marchetti, je suis pauvre mais libre.
Dans ce monde aux règles bien établies, dans cet univers de marketing où l’originalité et la singularité ne font pas légion, si nous n’y trouvons aucune place alors créons-là.

Aimé par 1 personne

Commentaires fermés